Licences et qualifications

LICENCE FEDERALE (FFA)

La licence fédérale est obligatoire pour une activité aérienne au sein d’un aéro-club agréé. Elle se souscrit annuellement. Elle est valable un an du 1er janvier au 31 décembre. Pour une inscription intervenant à partir du 1er octobre, la validité de la licence est étendue à l’année suivante. La licence fédérale comprend une assurance individuelle et de responsabilité civile. Elle peut aussi permettre à certains jeunes d’obtenir des bourses et d’alléger ainsi le coût des heures de vol.

En supplément à cette licence, vous pouvez vous abonner au mensuel fédéral : « Info-Pilote ». Cette revue comporte des nouvelles aéronautiques, des exposés techniques de pilotage, des essais d’avions, etc…

Les informations sur la licence fédérale, l’accès au service de souscription et les coûts des formules d’assurances se trouvent sur nouveau site dédié SMILE.

CERTIFICAT MEDICAL

Le certificat médical est obtenu suite à une visite médicale passée auprès d’un médecin agréé par la DGAC dont une liste peut être consultée au club ou téléchargée à l’URL : http://sicomed1.aviation-civile.gouv.fr/publication_mea.pdf.

A l’issue d’un visite médicale spécifique, un certificat médical d’aptitude physique et mental est délivré.

Ce « certificat médical de classe II » a une durée de :

  • 60 mois jusqu’à ce que le titulaire de la licence atteigne l’âge de 40 ans. Un certificat médical délivré à un titulaire de licence n’ayant pas 40 ans cesse d’être  valable quand celui-ci atteint l’âge de 42 ans.
  • 24 mois si le titulaire de la licence a entre 40 et 50 ans. Un certificat médical délivré à un titulaire de licence n’ayant pas 50 ans cesse d’être valable quand celui-ci atteint l’âge de 51 ans.
  • 12 mois à partir de 50 ans.

Nouvelle réglementation licence de Pilote Privé Avion PPL(A) – FCL1

RENOUVELLEMENT OU PROROGATION DE LA LICENCE

Pour garder ses compétences, il est raisonnable de s’entraîner régulièrement toute l’année. Le contrôle en vol et la visite médicale permettent de vérifier le maintien de l’aptitude du pilote à effectuer des vols en sécurité.

Une licence n’est valide que si elle comporte, en état de validité, la (ou les) qualification(s) nécessaire(s) pour le vol envisagé et qu’elle est accompagnée d’un certificat médical valide. Ce sont les qualifications que l’on proroge ou que l’on renouvelle et non pas la licence. Les périodes de validité des qualifications, ainsi que celle du certificat médical, sont complètement indépendantes.

Pour le renouvellement ou la prorogation de la Qualification de classe SEP (Single Engine Piston) Terrestre, il faudra se présenter auprès du Bureau des Licences appartenant à une des Délégations Régionales de la Direction de l’Aviation Civile ou procéder en ligne via  SIGEBEL.

Les documents à disposition :
  • le carnet de vol à jour,
  • le certificat médical, classe II (quadruptique blanc),
  • le document de la qualification de classe SEP (triptique bleu),
  • le formulaire d’examen en vol à jour (voir détails pour SIGEBEL)
Bureau des licences à la Délégation Régionale Île de France :
  • téléphone : 01.69.57.74.62 – fax : 01.69.57.74.71,
  • l’implantation à Paris et les heures d’ouverture de la DGAC : cliquez ici

EXPERIENCE RECENTE ET EMPORT DE PASSAGER(S)

FCL.060 Expérience récente 

  1. b) Avions, hélicoptères, aéronefs à sustentation motorisée, dirigeables et planeurs. Un pilote ne pourra exploiter un aéronef pour le transport aérien commercial ou le transport de passagers :

1) en tant que PIC ou copilote, que s’il a effectué, au cours des 90 jours qui précèdent, au moins 3 décollages, approches et atterrissages sur un aéronef de même type ou classe ou dans un FFS qui représente ce type ou cette classe. Les 3 décollages et atterrissages seront effectués en exploitations multipilotes ou monopilotes, en fonction des privilèges détenus par le pilote et

2) en tant que PIC de nuit que s’il :

  1. i) a accompli, au cours des 90 jours qui précèdent, au moins 1 décollage, 1 approche et 1 atterrissage de nuit en tant que pilote aux commandes d’un aéronef du même type ou de la même classe ou dans un FFS qui représente ce type ou cette classe. 
  2. ii) est titulaire d’une qualification IR.

 

AMC1 FCL.060 (b)(1) Expérience récente

Quand un pilote doit effectuer un ou plusieurs vols avec un instructeur ou un examinateur pour se conformer aux exigences du FCL.060 (b) (1) avant que le pilote puisse transporter des passagers, l’instructeur ou l’examinateur à bord ces vols ne seront pas considérés en tant que passagers.

 

GM1 FCL.060(b) (1) Expérience récente

AVIONS, HÉLICOPTÈRES, APPAREILS A SUSTENTATION MOTORISÉE, DIRIGEABLES AND PLANEURS

Lorsqu’un pilote ou un CDB vole sous la supervision d’un instructeur afin de respecter l’exigence des trois décollages, approches et atterrissages, la présence de passagers à bord n’est pas autorisée.

 

A NOTER :

Les 3 ATT et 3 DEC peuvent être fait au cours d’un même vol (en tours de piste par exemple). Sur son carnet de vol, le pilote inscrit normalement son vol et note le nombre d’ATT et DEC dans les cases prévues à cet effet dans le nouveau carnet de vol.

Contrairement au LAPL, il n’y a pas de restriction de privilèges pour un PPL(A) qui vient d’obtenir sa licence ; au cours de l’examen pratique, le candidat aura effectué au moins ses 3 ATT et 3 DEC comme pilote aux commandes ; si cet examen est positif , c’est que le FE l’a jugé apte à exercer les privilèges  de commandant de bord . Pour transporter des passagers, il faut juste appliquer le règlement : que ces mouvements soient effectués dans les 90 jours qui précèdent le vol.

Aeroclub des IPSA

GRATUIT
VOIR